Etre informé par mail des nouvelles publications

lundi 20 avril 2015

Sur la dune qui m'avait accueillie
bras ouverts
je creuserai une antre où aller me cacher
A l'abri je déposerai
mon coeur de coton et de soie
la couleur qui en reste pour la garder vivante
les mots blessés et inaudibles
les jours qu'il faudrait enterrer
Je ne marcherai plus sur cette terre de silex

et d'éclats.