Etre informé par mail des nouvelles publications

lundi 24 juillet 2017

Train is coming.
Éclats d'orage sur la mer.
Le ciel orange de poudre prend toute la place. Le vent se lève furieux.
Les vacanciers désertent les terrasses.
Que se passe-t-il derrière les murs ?
Un petit garçon court, ses tongs claquent sur le sol.
Les mouettes sont encore à l'affût de ce que nous pourrions leur laisser.
Mes enfants s'agacent, se tournent autour, se trouvent. Aucun ne lâche.
Je ferme les oreilles.
J'essaie de convoquer les jours anciens, les jours de ruisseau clair.
J'attends la pluie.
Ce qu'elle pourra bercer, éteindre.
C'est l'incendie encore.
Mes larmes sont pleines.
Je ne m'inquiète de rien pourtant.
Train is coming.