Etre informé par mail des nouvelles publications

samedi 18 novembre 2017

José et son manteau à carreaux bleus et jaunes.
José debout sur l'escalier de l'école maternelle.
Son nom à particules. De Clermont Tonnerre.
Il a disparu, la trace qui demeure devient floue comme une photo se décolore à la fenêtre.
Il y a eu les autres après.
L'attraction, l'attirance.
Bien longtemps avant le premier baiser de feu.
L'empreinte.
La vie soudain qui se déploie, s'ouvre, prend son sens.
Il ne s'appelait plus José.
Il s'est appelé longtemps le même homme.
Et puis ça a vrillé.
Qu'est ce qui persiste, qu'est ce qui s'imprime malgré tout
Ce qui nous sédimente.
Les vallées de nos amours perdues.
Le silence.
Des poupées d'argile dans le lit de la rivière.
Nous bâtissons.