Etre informé par mail des nouvelles publications

lundi 25 décembre 2017

J'ai écrit
au travers de tes doigts
le ciel
l'aurore
la douceur de ta peau
juste avant de glisser
la mer qui se déchaîne et qui m'ensevelit
J'ai écrit la douceur et la force
le repos
le rivage.

Je m'y arrête enfin.

J'attends sur la jetée
 tranquille
Je parle au silence
et je parle aux poissons.
Je suis une méduse d'eau douce et d'eau salée. Je déploie ma robe violine.
Je ferme les yeux
Je sais les bateaux qui reviennent.
Le ciel si vaste me contient, nous contient. Le ciel dit tout. L'immensité, la clarté et le sombre, l'impasse et l'étendue. Je m'y perds, je m'y noie, je m'y retrouve enfin.
Je t'aime.